You are on page 1of 129
335 PROEFILS.EN COULEUR connaissance de HISTOIRE Ge Te HORS SERIE Ne 1 25 F-198 FB-15 FS SOMMAIRE WRIGHT FLYER. “ NIEUPORT NI. 17 C.1 on BLERIOT xt ETRICH TAUBE SOPWITH CAMEL 2428 FARMAN 1914 CAUDRON G3 3438 FOKKER DRI way VOISIN L “48 SPAD XII sass SIKORSKY 1M 588 LOHNER or MORANESAULNIERN ons CAPRONI CAS 7678 FOKKER E1-E1V 7983 BREGUET 14 ae ALBATROS AIRCO D2 9498 GOTHA G1-G 103 HANDLEY PAGE 0) 100/400 tos108, FOKKER D. Vit toi SvA ae e118 ZEPPELINSTAAKEN 119423, BRISTOL F24-F28 148 MAQUETTOGRAPH 9 ‘Réaction, administration. courtier: CELP,26,rue ‘es Care, 13003 Pars. Tél." 395.10.23- Service eVente aux dépostaires: Edi7. Tel 745.1841 10 ans a peine séparent les vols encore maladroits du biplan des fréres Wright du premier grand conflit mondial pendant lequel des dizaines de modéles différents d’avions prirent leur essor. Car c'est bien la guerre quiallait servir de moteur aux fabuleux progrés des industries aéronautiques des belli- gérants. ‘Nous vous présentons dans ce premier numéro hors-série de «Connaissance de I’Histoire » des planches de profils en couleur signées par leurs dessinateurs et accompagnées de leurs échelles respectives. Ces dessins témoignent de l’ingé- niosité alors déployée par des constructeurs passionnés, au service de leurs pays respectifs : Blériot, les fréres Farman, Fokker, Sikorsky, De Havilland, parmi d’autres. Ces hommes investirent dans leurs machines volantes leur sa- voir et leur ténacité. Ils furent magnifiquement servis par des pilotes follement audacieux, qui formerent a cette époque une véritable aris- tocratie de lair. Les rares rencontres du tout début de la guerre, dans un ciel encore vide, ne donnaient lieu qu’a des échanges de coups de pistolet. Mais, bien vite, des petits chasseurs aux premiers bombardiers géants, les dimensions des «plus lourds que l'air » s'accrurent spectaculairement. Les carlingues se hérissérent de mitrailleuses et de canons et les combats aériens devinrent acharnés. Le titre d’« as » était décerné au pilote qui avait abattu au moins cing appareils. On se souviendra dans ce palmarés des noms de Richtho- fen, Fonck, Guynemer, Mannock, Mac Laren, et d’autres, dont le petit nombre contraste avec les énormes effectifs dé- ployés dans la guerre terrestre : en totalisant les victoires des 12 premiers de ces «as », on n’atteint en effet qu'un millier de victimes en combat aérien ! Mais quelle immense résonance psychologique eurent leurs exploits et surtout, dans la course a la suprématie dans les airs, quels services ces combattants ne rendirent-ils pas 4 Vindustrie aéronautique mondiale de l'aprés-guerre ! Le banc d’essais de la Grande Guerre allait permettre la mise au point des avions qui servirent aux taches civiles les plus essentielles et l'on retrouvera dans les formes hétéroclites des appareils que nous vous présentons tous les prémices de Yarchitecture aéronautique contemporaine. Dustrict point de vue esthétique, nous souhaitons que ’en- thousiasme de ceux-la mémes qui ne connaissent pas l’avia- tion de cette période rejoigne Je nétre au spectacle surpre- nant des lignes et des couleurs. La rédaction. 3 WRIGHT FLYER os kp ania Cg i