You are on page 1of 8

L e g u i de de l

N°1 ja p o n , chine,
cor
a
ée
p ol i t
es
Le guide de la politesse

se
Retrouvez-nous sur :
www.guide-politesse.fr

À suivre dans le prochain numéro :

Le thé en Chine
Les japonais sont La société sud-co- est une culture,
adeptes de la réenne n’est un art, une his-
vie collective et pas encore très toire. Autour de
de l’harmonie ouverte face aux la culture du thé
sociale. L’individu gestes d’affection ont été produits
laisse place au en public. de nombreuses
groupe. ouvrages.
Sommaire

Ce mois-ci, suivez-nous dans trois pays incroyables de l’Asie.


Vous retrouverez tous les conseils et astuces pour vivre une
aventure de folie sans le moindre soucis !

japon
Quelle image les japonais ont-ils de moi ?..............................................5
Comment faire bonne impression à table ?............................................6

corée
Le hoching : les dénominations sociales.................................................9
Comment se comporter avec son professeur ?.....................................10
Boire de l’alcool implique des bonnes manières....................................11

chine
Gaokao : le bac chinois..........................................................................13
Dans les rues de Chine...........................................................................14
Comment mange t-on à table ?.............................................................15

Webmaster : Cassandra Chatainier


Web designer: Giorgia Oliva
Responsable éditoriale : Chiara Vuillaume
3
Impression : ACI / Dépôt légal : janvier 2016
Tirage : 13 000 exemplaires / Distribution : Adrexo
日本
« Le pays du soleil levant ... »

Quelle image les japonais ont-ils de moi ?


Le Japon est une société très structurée et tradition-
nelle. Une grande importance est placée sur la loyauté, la po-
litesse, la responsabilité personnelle et sur tous ceux qui tra-
vaillent ensemble pour le bien du plus grand groupe.

Bon point : les japonais aiment les étrangers, c’est un


atout ! Et en particulier ... les français ! Vient ensuite le conti-
nent européen. C’est à nous, en tant qu’individu de ne pas les
décevoir et de faire ce qui est nécessaire pour bien s’intégrer à
eux, et surtout, de donner une bonne image de nous, de notre
pays respectif . Vous ne trouverez pas meilleur pays qui aime
autant les non-japonais !

Par où commencer ? Évitez tout contact physique pour


une première rencontre : ne pas serrer la main, ni faire la bise.
De même, ne pas regarder un japonais trop longtemps dans les

Le Japon
yeux, cela le met mal à l’aise. Si dans la plupart des pays cette
action est considérée comme polie, oubliez la au Japon, ceci
est considéré comme une intrusion à sa vie privée !

Les japonais sont de nature très souriante, plus vous


sourirez plus vous attirerez leur sympathie !
5
La fidélité, la loyauté et le respect sont
des valeurs primordiales pour les japonais. Ils
voient dans l’égoïsme l’un des plus grand dé-
fauts de l’esprit humain.
Le saviez-vous ?
La politesse est une question de pays !
Il s’agit avant tout d’une valeur
culturelle et non universelle

Comment faire bonne impression à table ?

Au Japon, c’est à table que l’on trouve le plus de règles à personne qui les a préparés est une mauvaise cuisinière. Ne vous
respecter, surtout concernant le maniement des baguettes. Afin servez jamais de l’eau pour vous seul, si vous remarquez que les
de bien comprendre cela, il faut savoir que les repas japonais sont verres des autres sont vides, servez les avant de vous servir.
généralement constitués de plusieurs petits plats plutôt que d’un
grand plat principal et que ceux-ci sont disposés au centre de la La complexité des baguettes... Il existe toute une variété
table pour que tout le monde puisse s’y servir. de normes qui s’applique à l’utilisation des baguettes. Veillez bien
à les respecter scrupuleusement : ne pas planter ses baguettes
Plus vous faites du bruit mieux c’est ! Contrairement verticalement dans la nourriture, surtout dans le riz. Planter ses
Les ramen, une
à d’autres pays, il n’est pas mal vu de faire du bruit en aspirant baguettes ainsi rappelle les bâtons d’encens que l’on met dans
ses pâtes ou en buvant sa soupe en faisant du bruit comme des les offrandes….aux morts. Inviter la mort à sa table n’est pas très spécialité locale
«sllrrrp» ou «aahhh». Toutefois, ne vous mouchez jamais à table, recommandé dans un pays très superstitieux. Le mieux est de les
et soyez discret si vous éternuez. Grossière erreur à ne pas faire poser sur un repose-baguette ou les poser jointes en travers de Saviez vous que
Le saké a une valeur sym- que nous occidentaux, avons tendance à oublier. Si en France on votre bol. Ne léchez surtout pas vos baguettes ! Ne plantez pas
vos baguettes dans les aliments pour les manger. Ne posez pas chaque région du
bolique particulière: c’est a horreur de vous entendre renifler, les japonais eux préféreront
la boisson de partage par vous entendre renifler que de vous moucher le nez, car cela peut vos baguettes sur le bord de votre assiette/de votre bol mais sur Japon dispose de
les mettre très mal à l’aise. le repose-baguettes ou directement sur la table. Ne pointez pas sa propre recette
excellence avec les divini- les autres avec vos baguettes. Ne déplacez pas les plats avec vos
tés et les pairs. baguettes. de ramen ?
Finissez toujours vos plats, et servez les autres. Contraire-
ment à la Chine, les japonais se doivent de finir entièrement leurs
assiettes. Il est malpoli de laisser traîner de la nourriture dans Vous l’aurez compris, en Asie, les bonnes manières à
vos bols ou assiettes à la fin du repas, car vous pourriez laisser table sont très importantes car elles montrent que vous respectez
prétendre que vous n’avez pas aimé votre plat, et donc que la non seulement la nourriture servie mais aussi les autres invités.

6 7
Prendre soin de son corps et de son pays
L’étiquette à table au
Japon est une chose Vous ne devez en aucun cas jeter vos détritus par
terre ! Les japonais ont un profond sentiment de
qui vaut vraiment la peine
respect envers la nature et l’environnement.
d’être apprise.
Le saviez-vous ?
Les Coréens ne comptent pas l’âge de la
même manière qu’en France. En Corée, tous
les enfants ont déjà un an à leur naissance.

Le hoching : les dénomations sociales

Le drap
Le respect de la hiérarchie et des aînés est omnipré-
sent dans la vie quotidienne des Coréens. Le hoching désigne
les dénominations sociales et les titres honorifiques, c’est-à-
dire la façon dont vous appelez votre interlocuteur. Elles dé-

ea
pendent de nombreux critères, notamment l’âge et le sexe. Par

u coréen
exemple, en tant que femme, vous pouvez appelez une amie
plus âgée eonni (qui signifie “grande-soeur”).

Si vous hésitez, demandez toujours à votre interlocu-


teur comment il souhaite être appelé. Ne vous risquez pas à
employer le mauvais titre honorifique car vous blesserez peut
être l’autre.
Le titre honorifique seon-saeng-nim est le plus neutre
si vous vous adressez à un inconnu.
Pour attirer l’attention de quelqu’un dans la rue, un
민 국
대한
La Corée
magasin ou un restaurant, utilisez la formule suivante : jeo-gi-
yo ! Elle signifie “S’il vous plaît” ou “Excusez-moi”
N’utilisez jamais le mot dang-sin ! Sans contexte précis,
il sera perçu comme une insulte. On retrouve à tort ce terme
dans de nombreuses traductions de guides touristiques.

9
Très développées, ces dénominations dépendent de plu-
sieurs critères : le sexe, l’âge, la relation (un inconnu, un
ami, un membre de la famille, etc.), le statut social et
même le statut marital. quod assari dispendium incre-
건배 !

« Santé ! » se dit geon-bae.

Comment se comporter avec son professeur ? Boire de l’alcool implique des bonnes manières

Contrairement à la France où la relation élève-professeur En Corée du Sud, boire de l’alcool avec des amis, des col-
reste très souvent formelle, il n’est pas rare qu’en Corée-du-Sud lègues, des professeurs ou des supérieurs est une activité encore
celle-ci dépasse les limites de l’école ou de l’université. Les rela- plus courante qu’en France. Elle est même primordiale pour la vie
tions établies sont donc plus intimes. sociale. En effet, c’est ainsi que les relations sont renforcées, que
les problèmes qu’on n’ose pas dire sobres sont évoqués et réso-
lus.
À l’université, si un professeur vous invite à aller manger
ou boire un verre, la moindre des politesses est d’accepter. Qui
plus est, la plupart du temps il ne vous invitera pas seul(e) au res- Quand des verres d’alcool sont partagés autour d’une
taurant, mais invitera aussi des camarades de classe. Cela peut table, il existe une multitude de règles à respecter, en particulier
servir à renforcer les liens ainsi qu’à discuter de façon moins for- quand des aînés sont présents. Aujourd’hui encore, les Coréens
melle des contenus du cours. estiment que les bonnes manières liées à la consommation d’al-
cool sont importantes.
Ces règles remontent
Si vous devez refuser l’invitation d’un professeur, votre au XIVième siècle et

La hiérarchie est ba- excuse devra être valable : indisponibilité à cause d’un cours, d’un La base à suivre est la suivante : la coutume veut que vous sont intimement liées aux valeurs
confucéennes. Les lettrés se rassem-
rendez-vous important, du travail, maladie. ne remplissiez jamais votre propre verre. Le premier verre doit
sée sur l’ancienneté. blaient lors d’un événement appelé
être offert au plus âgé. Quand les verres des autres sont vides, Hyang-eum-ju-rye durant lequel
En outre, la légitimi- en particulier ceux des aînés ou de vos supérieurs hiérarchiques,
ils buvaient de l’alcool et

té vient de l’âge et Il peut arriver que vos professeurs vous envoient des tex- remplissez les à deux mains. Ne remplissez jamais un verre s’il
apprenaient les bonnes
manières à suivre.
tos ou, à l’école, qu’ils passent du temps avec vous à la récréation.
non pas du mérite ! n’est pas complètement vide. Quand on remplit votre verre, te-
Il s’agit pas de faire ami-ami. Adaptez-vous à cette relation tout nez le toujours à deux mains. En présence d’aînés ou supérieurs,
en restant respectueux. La hiérarchie et le respect des aînés s’ap- buvez rapidement votre verre et détournez la tête en signe de
plique toujour dans ce cas. respect quand vous le faites.
11
10
Les professeur, des autres « parents »

Même s’il ne s’agit pas de faire ami-ami, sachez


que les interactions élève-professeur entrent dans
un degré plus fort d’intimité en Corée du Sud.
Gaokao : le bac chinois
En Chine, la triche au bac peut être punie jusqu’à sept ans de
prison. Pourquoi des peines si sévères ? Car seulement la moitié des
étudiants qui participent à l’examen de maturité auront droit d’accès
à l’université. En effet, la moitié de ceux ayant obtenu des notes suffi-
santes pourra être admise dans les meilleurse ou les pires universités
du pays, ce qui déterminera évidemment la future carrière profes-
sionnelle de chacun.

Les résultats du gaokao intéressent également toute la famille


du candidat, laquelle repose sur lui toutes leurs espoirs de réussir à
élever, grâce à lui, son statut social. Un score bas représente ainsi non
seulement une défaite pour l’étudiant, mais aussi une énorme décep-
tion pour ses parents et grand-parents.

Tricher est presque impossible. Le bac est une vraie affaire


d’État. Détecteurs de métaux, machines pour reconnaître les em-

La Chine
preintes digitales et machines qui détectent les écouteurs sont pré-
sents à l’entrée des salles o`ù l’examen s’effectue. Les policiers sont
chargés de faire respecter le silence autour des établissements et les
épreuves du bac arrivent dans des camions blindés escortés par la
police. Rien n’est laissé au hasard pour l’examen le plus dur dans la
carrière de chaque étudiant !

13
Une tenue chaque jour : l’uniforme
Les élèves chinois, bien que très ouverts aux styles
actuels de mode, portent l’uniforme scolaire tous les
jours de la semaine et pour chaque activité scolaire.
Adieu les prix affichés sur les étiquettes !
En Chine, c’est le vendeur qui propose le prix,
et c’est à l’acheteur de le juger et de décider s’il
s’agit d’une affaire ou non.

Dans les rues de Chine Comment mange t-on à table ?

Vous allez vous en rendre compte, les Occidentaux aux Tout le monde sait qu’en Chine on mange à l’aide de ba-
traits «fins», de taille fine, aux yeux et cheveux clairs sont les bien- guettes, mais cela est juste l’une des premières habitudes et règles
venus ! Les gens vont vous sourire et être bizarrement cordiaux, que le peuple chinois applique au moment de passer à table. Pour ne pas paraitre
surtout si vous vous éloignez de la grande ville. Il se peut même impoli, évitez de plan-
qu’on vous demande de prendre des photos avec eux. On se sent ter vos baguettes dans
vraiment comme des stars, du moins pour un petit moment...
Avant de s’asseoir à table, les Chinois font très attention plat et ne refusez pas
aux places des convives autour de cette dernière. En général, les
Dès qu’on monte dans le bus, on se rend compte qu’on est à nou- un ganbei (leur toast
tables sont rondes et celui qui invite (et qui paye) s’assoit en pre-
veau en Chine. Tout le monde se bouscule pour avoir la priorité de cul sec)! Les Chinois
mie. Les autres s’assoient autour de lui selon leur rang et leur âge.
rentrer dans le moyen de transport et pour avoir une place assise. aiment que tous les
Si vous êtes invité à un repas en Chine, mieux vaut attendre qu’on
Même les mamis vont vous pousser, c’est normal en Chine ! convives boivent en-
vous disent où vous s’asseoir pour ne pas être considéré comme
semble leur petit
impoli ou bizarre.
verre d’alcool… Les
Une règle de comportement à respecter est de laisser la seules échappatoires
place aux plus âgés. Les Chinois ont un respect particulier envers
les anciennes générations. Les petites faveurs comme leur laisser
Les Chinois mangent tôt ! Comparé aux habitudes occi- sont d’expliquer au
dentales, le peuple chinois se lève de bonne heure, c’est-à-dire préalable que l’on
la place dans le bus est perçu comme allant de soi.
vers six heures du matin, voire même avant. De fait, il se couche ne peut pas ou peu
Vous avez besoin d’un autre petit rappel qui vous ramène au plus tard vers dix heures du soir. Par conséquent, l’heure du boire, de remplir le
à la réalité chinoise ? Voilà un petit moment récurrent qui n’est déjeuner sonne à onze heures (les cantines ferment à midi atten- verre avec de l’eau ou
pas typique chez nous : l’achat et la négociation. Cet instant re- tion) et le dîner vers cinq ou six heures du soir. Assurez-vous de de le couvrir avec son
présente un moment presque ludique pour tester vos capacités ne pas être en retard pour le dîner car les Chinois sont en général pouce pour indiquer
en langue chinoise. très ponctuels. que l’on a assez bu.

14
15
Les jiaozi (les ra-
violis chinois), sont un
symbole de prospérité car ils
Le saviez-vous ? ont la forme d’une petite bourse.
Ils doivent leur existence à Zhang
Si vous devez offrir un cadeau, oubliez les montres et Zhongjing, l’homme connu sous
les horloges. Elles rappellent le temps qui passe et qui le nom «Saint de la Mé-
decine.
nous amène tout droit vers la porte des enfers.