You are on page 1of 5

UNIVERSITE DE SKIKDA 20 AOUT 1955

FACULTE DE TECHNOLOGIE
DEPARTEMENT DE GENIE ELECTRIQUE

Spécialité : Electrotechnique
3éme Année Licence
G03

TP Matériaux et introduction à la HT

TP 02 :
MESURE DE LA RESISTANCE D’ISOLEMENT D’UN
MOTEUR ELECTRIQUE

Réaliser Par :

Marouane Boulahlib
Sabri Loucif
Anis Belabed

Année universitaire
2017-2018
Introduction :
Pour assurer le bon fonctionnement et une parfaite sécurité des appareils et installations
électriques, tous les conducteurs sont isolés : gaine pour les câbles, vernis pour les
bobinages.
Quand la qualité de ces isolements s’amoindrit, des courants de fuite peuvent circuler d’un
conducteur à l’autre et, selon l’importance des défauts d’isolement (le pire défaut étant le
court-circuit), provoquer des dégâts plus ou moins graves.
Un matériel présentant un défaut d’isolement peut tomber en panne, brûler ou provoquer
un défaut sur l’installation elle-même et par conséquent, déclencher des dispositifs de
protection, c’est-à-dire la coupure de toute l’installation...Pour prévenir et pouvoir se
prémunir des risques liés à un isolement insuffisant ou à une dégradation du niveau de
l’isolement, des mesures doivent être effectuées. Elles concernent aussi bien les matériels
électriques que les installations sur lesquelles ils sont connectés.
Ces mesures sont réalisées lors de la mise en route, sur des éléments neufs ou rénovés,
puis périodiquement afin de juger de leur évolution dans le temps.

 Définition d’un défaut d’isolement :


Le défaut d’isolement survient lorsque l’impédance entre une des phases et la protection
électrique (PE) (ou une phase et la carcasse métallique du récepteur) devient très faible.
C’est à dire lorsqu’une phase entre en contact avec un fil PE ou une masse métallique.

 Isolement électrique :
Une installation électrique, un équipement ou l'ensemble des deux doits avoir un bon
isolement pour assurer la protection des personnes. L'assurance d'un bon niveau d'isolement
permet de garantir une plus grande continuité de service.
L'isolement se traduit par des mesures de résistance entre chaque conducteur actif et les
masses métalliques, et entre conducteurs actifs (installation ou matériel hors tension).

 Principe de la mesure :
On applique, grâce au contrôleur d'isolement ou mégohmmètre, une tension d’essai
continue et on recueille la valeur de la résistance d’isolement. L’essai doit être réalisé sous
une tension au moins égale à la tension du réseau alimentant la partie à contrôler. Les
tensions d'essais en BT sont généralement de 500V.
But du TP :
 Maitrise d’utilisation d’un appareil multifonction
ISO plus (Appareil de mesure d'isolement et
multimètre)
 Contrôler l’isolement électrique d’un moteur
asynchrone.

Moyen utilisé :
 Moteur asynchrone triphasé
 Multimètre
 Mégohmmètre (ISO plus)
Appareil de mesure d'isolement
(ISO plus)
Description de l’appareil de mesure :
L'ISO plus a été conçu spécialement pour les entrepreneurs du bâtiment / les techniciens
de maintenance. En dehors du contrôle de l'isolement jusqu'à 1 kV, l'ISO plus dispose d'une
fonction de contrôle des basses résistances, du contrôle de la continuité ainsi que de la
mesure du courant de fuite, directement ou à l'aide des sondes LEM (CT). La sélection des
facteurs d'échelle permet d'obtenir des gammes de courant de 200μA à 200 A.
En outre, l'ISO plus offre toutes les fonctionnalités des multimètres industriels standard, y
compris la mesure de la tension TMRS et la mesure de la fréquence tout en restant
véritablement portatif.

Déroulement du TP :
Rappel de la constitution d’un moteur asynchrone triphasé et du raccordement des
bobinages a la boite a bornes comme le montre la figure suivante :

-Le bobinage 1 est raccorde aux bornes U1 et U2


-Le bobinage 2 est raccorde aux bornes V1 et V2
-Le bobinage 3 est raccorde aux bornes W1 et W2
-Le couplage étoile est obtenu en installant les barrettes
sur les bornes : W2 U2 et U2 V2
-Le couplage triangle est obtenu avec : U1 W2 ; V1 U2 ;
W1 V2
Effectuation d’un contrôle électrique :
Le contrôle électrique d’un moteur asynchrone triphasée contient :
-Contrôle de continuité des bobinages
-Contrôle d’isolement des bobinages entre eux
-Contrôle d’isolement entre les bobinages et la masse du moteur

1.Contrôle de continuité des bobinages :


Pour assurer qu’un bobinage n’est pas coupe il faut utiliser un multimètre (ohmmètre
calibrer à petite échelle) et trouver une certaine résistance.

Bobinage Points de mesure Résultat de mesure


1 U1 U2 22.1 Ω
2 V1 V2 21.3 Ω
3 W1 W2 21.3 Ω
1-2 (Υ) U1 V1 43.4 Ω
1-2 (Δ) U1 V1 14.6 Ω

Oui, les trois bobinages doivent avoir la même résistance pour que le moteur ne chauffe pas.

2-Contrôle d’isolement : (si R < 0.5 M Ω : default d’isolement)

Résultat
Point de Résultat de conforme à
mesure mesure la norme
(G Ω) Oui Non

U1 V1 0.424 X
U1 W1 0.529 X
V1 W1 0.572 X
U1 Masse 0.743 X
V1 Masse 0.693 X
W1 Masse 0.646 X
A l’aide de l’appareil ISO plus on effectue une mesure d’isolement de notre choix :
-Le courant de mesure d’isolement Iiso = 0.813µA
-La résistance d’isolement Riso = 0.646 G Ω
-La tension U = 525 V

Conclusion :
1-Dans ce TP on apprit à contrôler la continuité des trois bobines statorique du
moteur asynchrone pour mesure avec exactitude la valeur des résistances de chaque
bobine (U1-U2). (V1-V2). (W1-W2) a l’aide du multimètre dans le cadre de la
maintenance préventive afin de vérifier si le moteur chauffe durant son
fonctionnement dans les conditions nominales.
2-On apprit également comment faire le test d’isolement entre chaque bobine ainsi
entre la masse et les bobines statoriques a l’aide du mégohmmètre (ISO PLUS) ; Avant
la première mise en service d’un moteur électrique, ou après une longue période
d’immobilisation (moteur neuf ou réparé mis en stock magasin), il convient de
contrôler sur le plan électrique l’isolement du moteur afin d’éviter tout risque de court-
circuit lors de la mise sous tension.