You are on page 1of 5

Le jour du Vendredi et ses

mérites

Dieu crée ce qu’Il veut et choisit parmi Ses créatures ce qu’Il veut. Il a donné à
certains lieux plus de valeurs que d’autres, a distingué des mois parmi les douze
mois lunaires, a favorisé certains jours par rapport à d’autres… Ainsi Il a choisi le
Vendredi parmi les jours de la semaine comme rendez-vous hebdomadaire pour tous
les croyants, et lui a donné des particularités qu’Il n’a donné à nul autre jour.

« Le Vendredi est le plus excellent et le plus distingué jour parmi les autres
jours de la semaine aux yeux de Dieu, si bien qu’il a plus de mérite que
l’Aid Al-Fitr et l’Aid Al-Adha. », nous enseigne le Prophète, paix et salut sur lui.
(1 : Hadith rapporté par Ibn Maajah).

La prière du vendredi, une ordonnance divine

« Ô vous qui avez cru, quand on appelle à la prière du jour du Vendredi,


accourez à l’invocation de Dieu et laissez tout commerce, cela est bien
meilleur pour vous, si vous saviez. » (2 : Coran : Sourate 62 – Verset 9)

Assister à la prière du vendredi est donc une obligation pour tout Homme musulman,
de sexe masculin, sain de corps et d’esprit, responsable et résident.

L’empressement dont il est question dans le verset ci-dessus, ne consiste pas à la


manière de marcher, ou à courir pour se rendre au lieu de prière, mais comme nous
l’enseigne l’imam Hassan Bassri, que Dieu lui fasse miséricorde, à la manière de
« s’y rendre avec le cœur, l’intention et l’humilité » (3 : Tafsîr Ibn Kathîr t.4 p.385-
386)

Par ailleurs, la femme, l’enfant, le voyageur et le malade n’ont pas l’obligation de se


rendre à la prière du vendredi. Cela n’interdit pas pour autant à la femme d’y aller.
Au temps du Prophète, paix et salut sur lui, les croyantes assistaient régulièrement à
la prière du vendredi et s’instruisaient grâce au sermon hebdomadaire qui, selon la
tradition prophétique, était une école pour apprendre sa religion et revivifier les
cœurs du rappel de Dieu.

Celui qui connaît les vertus de ce jour prendra un soin particulier à être régulier dans
l’accomplissement de cette ordonnance divine, et restera attentif à ne pas perdre
une seule seconde de cette précieuse journée pour accomplir les bonnes œuvres.

Quelques recommandations à observer pour la prière


du vendredi

Le jour du vendredi est jour de fête pour le croyant, compte tenu de ce rendez-vous
hebdomadaire qui réunit tous les fidèles en un seul corps pour célébrer l’office de la
prière. Et qui dit jour de fête, invite chaque fidèle à se faire beau pour Son Seigneur
avant la célébration de la prière du Vendredi. De s’y préparer aussi bien
physiquement que spirituellement.

Ainsi, pour la prière du vendredi, il est recommandé de faire ses grandes ablutions
(ghusl), de se brosser les dents, de porter des vêtements propres, de se parfumer.
Selon d’autres sources, il est également conseillé de se couper les ongles et de
porter ses plus beaux vêtements, particulièrement des vêtements de couleurs
blanches.

Il est vivement encouragé de se rendre le plus tôt possible à la prière, si le temps le


permet, afin de se consacrer à la prière, notamment la prière de salutation de la
mosquée et les prières surérogatoires, mais aussi à la lecture du Coran, à l’évocation
de Dieu et l’invocation avant la venue de l’imam.

« Le jour du vendredi, les anges prennent place aux portes de la mosquée et


notent dans l’ordre les arrivants. Celui qui arrive tôt est semblable à celui
qui offre une chamelle, une vache, un mouton, une poule, ou un œuf (selon
l’ordre d’arrivée). Lorsque l’imam se présente et monte en chaire, les anges
rangent leurs registres et écoutent le rappel », nous enseigne le Prophète, paix
et salut sur lui. (4 : Hadith rapporté par Bukhari et Muslim)
Parmi les règles de bienséances à respecter au sein de la mosquée, il convient de ne
pas enjamber ceux qui sont assis ou de se mettre entre deux fidèles en les séparant.
Et une fois que l’imam commence son sermon, il faut cesser de parler et écouter
attentivement ce qu’il dit. Il faut éviter toute distraction venant d’un quelconque
objet. Aujourd’hui, Il n’y a rien de plus désagréable qu’une sonnerie de téléphone
portable lors de la prière du vendredi, cela déconcentre tout le monde, même
l’imam. Alors éteignons nos portables, au mieux laissons-les dans la voiture, afin de
profiter pleinement de ce moment, et de nous imprégner de ses bénédictions.

Le Prophète, paix et salut sur lui, nous encourage dans ce sens : « Tout Homme
qui se lave le vendredi, se purifie au mieux, se parfume, puis se rend
ensuite à la mosquée pour y prendre place sans séparer les fidèles, puis
accomplis les prières (surérogatoires) qu’il était destiné à accomplir, puis
qui se tait et écoute attentivement la prise de parole de l’imam, n’agira pas
ainsi sans voir les pêchés qu’il a commis entre les deux vendredis
pardonnés, pour autant qu’il ne commette pas de péchés capitaux. » (5 :
Hadith rapporté par Bukhari)

Actions recommandées pendant le jour du vendredi

Il est bon de lire la sourate La Caverne (sourate 18) pendant la veille ou le jour
du vendredi. Le Prophète, paix et salut sur lui, dit : « Celui qui a lu la sourate de
La Caverne le jour du vendredi sera éclairé de lumière entre les deux
vendredis » (6 : Hadith rapporté par Al Hakim )

Il est bien d’appeler abondamment la bénédiction et la paix sur le Prophète,


paix et salut sur lui, en ce jour. Le Message de Dieu, paix et bénédictions sur lui, a
dit : « Parmi les meilleurs de vos jours, il y a le jour du vendredi. En ce jour
Adam fut créé, et en ce jour il est mort. En ce jour aura lieu le soufflement
(dans la trompe), ainsi que le foudroiement. Multipliez les prières sur moi ce
jour-là, car certes vos prières me sont présentées ». Ils ont dit : « Ô
Messager de Dieu, comment nos prières te seront présentées alors que ton
corps sera décomposé ? ». Le Prophète, paix et salut sur lui, a dit: « Certes Dieu
a interdit à la terre de manger le corps des prophètes ». (7 : Hadith rapporté
par Ahmed)
Il est recommandé d’invoquer Dieu abondamment pendant ce jour, car il s’y
trouve une heure où les invocations sont exaucées. Celui dont les prières coïncident
avec ce moment de grâce, Dieu lui accorde ce qu’il demande. Le Prophète, paix et
salut sur lui, a dit : « Il y a certes le jour du vendredi une heure avec laquelle
aucun serviteur musulman ne concorde, demandant à Dieu, exalté soit Son
nom, un bien, sans que Dieu ne le lui donne ». De sa main, le Prophète, paix et
salut sur lui, fit signe qu’il s’agit d’un court moment » (8 : Hadith rapporté par
Bukhari et Muslim). Cette heure n’a pas été déterminée avec précision, dit-on, afin
que le fidèle persévère toute la journée du Vendredi à faire des invocations
recherchant les grâces et les faveurs du Tout Puissant.

Ibn al Quiyyam, que Dieu lui fasse miséricorde, nous encourage dans ce sens à
travers ces paroles : « Le vendredi est un jour d’adoration. Il est pour les
jours de la semaine, ce qu’est Ramadan parmi les autres mois. Le moment
pendant lequel Dieu, exalté soit Son nom, exauce les invocations en ce jour
équivaut à la nuit du Destin pendant le mois de Ramadan » (9 : Zâd al Ma’ad
t.1 p.398.)

Que Dieu nous permette de multiplier les œuvres pieuses en ce jour béni. Et qu’Il
fasse de ce jour la meilleure provision pour Sa Satisfaction et pour le bonheur dans
cette vie ici-bas et dans la vie dernière.

(1) Hadith rapporté par Ibn Maajah

(2) Coran : Sourate 62 – Verset 9

(3) Tafsîr Ibn Kathîr t.4 p.385-386

(4) Hadith rapporté par Bukhari et Muslim

(5) Hadith rapporté par Bukhari

(6) Hadith rapporté par Al Hakim

(7) Hadith rapporté par Ahmed


(8) Hadith rapporté par Bukhari et Muslim

(9) Zâd al Ma’ad t.1 p.398.