You are on page 1of 18

REPUBLIQUE TUNISIENNE

MINISTERE DE L’EDUCATION

D.R.E TUNIS

GENIE ELECTRIQUE

MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE


ARTICLE :19

PREPAREE PAR MONSIEUR :

MEDDEB ABDELMOUMEN

LYCEE SECONDAIRE CARTHAGE PRESIDENCE

DATE :

15-04-2001

ANNEE SCOLAIRE : 2000/2001


FICHE DE PREPARATION PEDAGOGIQUE

Professeur : MEDDEB ABDELMOUMEN Classe : 7 Technique

Thème : MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE

REFERENCE OBJECTIFS DE LA SEANCE


PROGRAMME
- Identifier un moteur asynchrone triphasé.
Article 19 - Tracer des caractéristiques.
- Décrire et utiliser les règles de branchement et de
protection d’un moteur asynchrone triphasé.
- Mettre en œuvre une chaîne de démarrage.

PRE-REQUIS

- Circuit électrique en alternatif monophasé.


- Adaptation en tension.
- Réseau triphasé équilibré.
- Grandeurs électriques d’un circuit triphasé équilibré.

SAVOIR NOUVEAUX

- Principe de fonctionnement d’un moteur asynchrone triphasé.


- Démarrage d’un moteur asynchrone triphasé.

CONDITIONS DE REALISATION

Supports :
- Moteur asynchrone triphasé.
- Maquette de principe de fonctionnement du moteur asynchrone triphasé
- Maquette de démarrage du moteur asynchrone triphasé
- Appareils de mesure ( voltmètre, ampèremètre )

Temps : 2 heures

CRITERES D’EVALUATION

- Exercice.
Etablissement : L.S.Carthage Présidence PROFESSEUR : Meddeb Abdelmoumen
PERIODE PREVUE : du …. /04/2001 au …. /04/2001 CLASSE : 7 Technique
MATIERE : Génie électrique THEME : MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE

FICHE DE DEROULEMENT

N° OBJECTIFS ETAPES CONTENUS ACTIVITES MOYENS


&
DUREE
PROFESSEUR ELEVES

-Identifier la fonction d’un moteur -Les domaines -Présenter et -Observer -Tour


asynchrone triphasé. Mise en situation d’utilisation d’un faire fonctionner l’alimentation et -Fraiseuse
1 -Savoir les domaines d’utilisation 10 mn moteur asynchrone le tour et la le fonctionnement -Perceuse
d’un moteur asynchrone triphasé. triphasé fraiseuse des moteurs
-Montrer les asynchrones
moteurs et leurs triphasés
alimentations
-Identifier les deux parties -Constitution d’un -Montrer le -Observer -Moteur
essentielles (rotor, stator) d’un moteur asynchrone rotor et le stator -Vérifier le asynchrone
moteur asynchrone triphasé triphasé -Montrer le couplage des triphasé d’une
-Savoir les deux modes de Phases -Couplage des couplage des enroulements perceuse
couplage (étoile, triangle) des d’apprentissage enroulements du stator enroulements -Mesurer les -Maquette de
enroulements du stator 190 mn -Principe de du stator de tensions du réseau principe de
2 -Savoir le principe de fonctionnement moteur de la -Lire les fonctionnement
fonctionnement d’un moteur -Vocabulaires et perceuse indications sur la -Transparents
asynchrone triphasé formules -Présenter la plaque +
-Savoir les caractéristiques d’un -Bilan de puissances maquette du signalétique du rétroprojecteur
moteur asynchrone triphasé -Caractéristiques principe de moteur de la Maquettes de
-savoir démarrer un moteur I=f(n) et T=f(n) fonctionnement perceuse démarrage de
asynchrone triphasé ( direct, étoile -Application -faire les -Prendre notes moteur
triangle) -Démarrage d’un expériences -observer et asynchrone
moteur asynchrone -aider les élèves constater et triphasé
(direct :un et deux sens à comprendre conclure d’après
étoile-triangle :un et le principe les expériences
deux sens) -Présenter les -Faire le câblage
maquettes de et démarrer le
démarrage moteur
-Aider les élèves -résoudre
à faire le câblage l’application

-Evaluer -Exercices -Fournir -Lire -Transparents


3 EVALUATION l’énoncée de attentivement +
20 mn l’exercice l’énoncée de Rétroprojecteur
-Guider aider les l’exercice
les élèves à -Penser à la
trouver la solution
solution exacte -Prendre la
correction
Article : 19 B - MOTEURS ASYNCHRONE TRIPHASE

OBJECTIFS SPECIFIQUES :

• Identifier un moteur asynchrone triphasé


• Tracer des caractéristiques
• Décrire et utiliser les règles de branchement et de protection d’un moteur asynchrone
triphasé.
• Mettre en œuvre une chaîne de démarrage.

A – PRESENTATION :

L’actionneur électrique le plus utilisé dans les équipements automatiques et les machines
outils ( exemple : tour, fraiseuses ) est le moteur asynchrone triphasé à cage ( ou à rotor en
court-circuit).

Figure 1
B – 1 CONSTITUTION :

Figure 2
B – 1 - 1 ROTOR

♦ Le rotor : partie tournante solidaire de l'axe du moteur.

Figure 3

Il comprend des conducteurs parallèles à son axe lui donnant l'aspect d'une cage d'écureuil.
Ces conducteurs sont parcourus par des courants induits : courants de Foucault .
Des tôles empilées en cylindre forment le circuit magnétique du rotor.

Rotor à cage

Figure 4 Figure 5 Figure 6

B – 1 - 2 STATOR

Le stator : partie fixe constituée par la carcasse du moteur sur laquelle sont montées des
bobines ou enroulements.

Figure 7 Figure 8 Figure 9


Les enroulements sont au nombre de trois et sont décalés de 120°.
Le stator produit un champ magnétique tournant.

Figure 10

Les enroulements du stator sont couplés soit en étoile, soit en triangle.


Sur des nombreux moteurs, les deux couplages sont réalisables et donnent au moteur la
possibilité de fonctionner avec deux systèmes différents de tensions triphasées.

Exemple : Si chaque enroulement peut supporter une tension de 220 v


- sur un réseau 127/220 v, on couplera en triangle.
- Sur un réseau 220/380 v, on couplera en étoile.

La plaque à bornes du moteur à toujours les entrées des enroulements repérées U, V, W et les
sorties correspondantes X, Y, Z qui sont raccordées comme la figure suivante ( Figure 11 ) :

Entrées U V W

Sorties Z X Y

Figure 11

Alimentation triphasée Alimentation triphasée

U V W U V W

X X
Z Y Z Y

Figure 12 Figure 13

Couplage étoile Couplage triangle


B – 2 - PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT :

B – 2 - 1 EXPERIENCE 1 : Un aimant en U est en rotation au dessus d’une aiguille aimantée.

Figure 14
Constatation :
- L’aiguille aimantée tourne à la même vitesse (n) que l’aimant permanent .
Interprétation :
- L’aimant en U en rotation produit un champ magnétique tournant à vitesse (ou
fréquence) n appelée vitesse synchrone .

B – 2 – 2 EXPERIENCE 2 : L’aimant est remplacé par trois bobines disposées de 120° l’une
par rapport à l’autre, et alimentées par des tensions alternatives
triphasées.

Figure 15
Constatation :
- L’aiguille aimantée continue à tourner à la même fréquence de rotation (n)
Interprétation :
Les trois bobines alimentées en triphasé produisent un champ magnétique tournant à la
même fréquence n.

B – 2 – 3 EXPERIENCE 3 : L’aiguille aimantée est remplacé par un disque ( ou cylindre )


métallique.
Figure 16

Constatation :
- Le disque tourne dans le même sens que le champ tournant, mais à une vitesse ( ou
fréquence ) n’ légèrement inférieure à la vitesse synchrone n
Interprétations :
- Le champ magnétique tournant (crée par les 3 bobines) balaye le disque créant dans
celui-ci des courants induits ( courants de Foucault).
- Ces courants induits soumis au champ magnétique donnent naissance à un couple
moteur qui entraîne la rotation de disque.
- Le sens de rotation est tel qu’il tend à s’opposer à la variation du champ magnétique
( loi de Lenz ).
Conclusions :
- En moteur asynchrone triphasé, le champ tournant est obtenu par trois bobinage fixés
dans le stator, décalés géométriquement de 120° et parcourus par des courants alternatifs
présentant le même décalage électrique.
- Le disque est remplacé par un rotor dont les conducteurs seront le siège des courants
induits. Ceux –ci réagiront sur le champ tournant en donnant un couple moteur qui
entraîne la rotation.

B – 3 VITESSE ET GLISSEMENT :

- La fréquence de rotation de champ tournant ( vitesse synchrone ) est donnée par


l’expression suivante :
f f : Fréquence du réseau triphasé en Hz
n= n : Fréquence de rotation en tours/seconde
P P : Nombre de paires de pôles crées par le
Stator.

- La vitesse angulaire :
f W W : Pulsation en rd/s
Ω = 2.∏.n = 2.∏. = Ω : Vitesse angulaire en rd/s
P P
- Glissement :
Le rotor tourne un peu moins que le champ tournant; en notant n’ sa fréquence ( ou vitesse )
de rotation et Ω’ sa vitesse angulaire.
On appelle g glissement d’un moteur asynchrone le rapport de la fréquence ( ou vitesse ) de
glissement ng à la fréquence ( ou vitesse ) synchrone n .

ng n – n’ Ω - Ω’
g= = =
n n Ω
B – 4 BILAN DES PUISSANCES, RENDEMENT ET COUPLE

Figure 17
Pa Stator Ptr Rotor Pu

Pjs Pfs Pjr Pc


a) Bilan des puissances au stator :

♦ Puissance électrique absorbée par le stator : Pa = U.I√3.cosϕ

♦ Pertes par effet Joule dans le stator : Pjs =(3/2).r.I2 ( quel que soit le couplage )
Pjs =3.R.I2 (cas du couplage étoile )
2
Pjs =R.I (cas du couplage triangle )
R : résistance de l’enroulement statorique
r : résistance mesurée entre deux bornes.

♦ Pertes fer ( pertes par hystérésis et par courants de Foucault) : Pfs

♦ Puissance transmise au rotor : Ptr =Pa – ( Pjs + Pfs ) = C . Ω


C : Couple électromagnétique

b) Bilan des puissances au rotor :

♦ Pertes par effet Joule dans le rotor : Pjr =g . Ptr

♦ Pertes constantes : pertes mécaniques + pertes fer : Pc

♦ Puissance mécanique utile : Pu =Ptr – ( Pjs + Pc ) = C . Ω ‘

c) Bilan total des puissances : Pa =Pu + Pjs + Pjr + Pfs + Pc

Pu ∑ Pertes
d) Rendement du moteur asynchrone : η= =1-
Pa Pa

e) Couple électromagnétique Ptr Pmr


C= =
Ω Ω‘
B – 5 CARACTERISTIQUES :

B – 5 – 1 Caractéristique I = f(n)

Figure 18

Interprétation :

• Cas de démarrage direct :


Surintensité au moment de démarrage. Le courant de démarrage ID est de 4,5 à 6 fois
plus grand que le courant nominal.

• Cas de démarrage étoile-triangle :


L’appel de courant au moment du démarrage est le tiers de l’appel au démarrage direct
en triangle. Le courant de démarrage ID est de 1,5 à 2 fois plus grand que le courant
nominal.
Le moteur fonctionne en étoile jusqu’au point (1), où s’effectue la commutation en
triangle provoquant la pointe de courant indiquée.

Remarque : En cas de démarrage automatique, le relais temporisé qui commande la


commutation est réglé de façon à n’agir qu’après le point (1).
B – 5 – 2 Caractéristique Tu = f(n)

Figure 19

Interprétation :

• Cas de démarrage direct :


Au moment de démarrage, le couple moteur est en moyenne 1,5 à 2 fois le couple
nominal.
• Cas de démarrage étoile-triangle :
Le couple étant proportionnel au carré de la tension appliquée. La tension étant U/√3,
le couple est sensiblement 3 fois plus faible qu’en démarrage direct.
TD = 0,2 à 0,5 .Tn

Le couple résistant est représenté par la ligne traitillé fin.

Remarque :
Il est nécessaire que la machine à actionner demande un faible couple pendant le
démarrage, ce qui est par exemple, valable pour les machines outils démarrant à vide.
Si le couple résistant de la machine à entraîner donne la courbe en trait point, le moteur
n’atteint que la moitié de sa vitesse, on devrait alors commuter sur triangle, ce qui
donnerait une pointe de courant considérable. Il faut donc s’assurer que le couple
résistant s’adapte aux particularités du démarrage étoile triangle.
B – 5 – 3 APPLICATION :

On donne les caractéristiques en charge d’un moteur asynchrone triphasé de puissance


nominale 3 Kw, tension nominale 380v , 50Hz.

Figure 20

Pour le point de fonctionnement nominal, déterminer graphiquement :


• Sa fréquence de rotation n
……………………………………………………………………………………………………………
• Son rendement η
…………………………………………………………………………………………………………….
• Son facteur de puissance cosϕ
…………………………………………………………………………………………………………….
• Le courant absorbé I
…………………………………………………………………………………………………………….

Calculer :
• La puissance absorbée P a

…………………………………………………………………………………………………………….

• Le glissement g

……………………………………………………………………………………………………………

• Le couple utile Tu

…………………………………………………………………………………………………………….
B – 6 DEMARRAGE UN ET DEUX SENS DE ROTATION
B – 6 – 1 Démarrage direct :
Le moteur est branché directement sur réseau. Ce type de démarrage est adapté aux moteurs de faible puissance ( moins de 3 Kw
en 220 v et de 5.5 Kw en 380 v )

Un seul sens de rotation Deux sens de rotation


Circuit de puissance Circuit de commande Circuit de puissance Circuit de commande
L1 L2 L3 L1 Q
L1 L2 L3
L1 Q F1
Q Q : Sectionneur. Q
F1
F2

F2
KM : Contacteur S1
KM de ligne. KM2
KM1
S1 1KM2

1KM1
RT : Relais RT S2 S3
RT thermique. S2 1KM

V
V U W
U W
M : Moteur M Q KM1 KM2
M Asynchrone 3∼ L2
3∼ KM
L2 Q
KM1 : Contacteur sens avant
KM2 : Contacteur sens arrière
B – 6 – 2 Démarrage étoile-triangle:
Ce procédé ne peut s’appliquer qu’aux moteurs dont toutes les extrémités d’enroulement sont sorties sur la plaque à bornes, et
dont le couplage triangle correspond à la tension du reseau.

Un seul sens de rotation Circuit de commande


Circuit de puissance
L1 Q
L1 L2 L3 Le démarrage s’effectue en deux temps :
F1
Q èr Q : Sectionneur.
- 1 temps : Mise sous tension et
couplage étoile des enroulements.
Le moteur démarre à tension KM1 : Contacteur de ligne. F2
réduite U√3.
KM3 : Contacteur de
ème
- 2 temps : Suppression du couplage étoile. S1
KM1
couplage étoile et mise en
couplage triangle. Le moteur est KM4 : Contacteur de couplage
alimenté en pleine tension U. triangle.
S2
RT : Relais thermique.
1KM1
RT
: Verrouillage 1KM3
mécanique. 2KM1
1KM4 2KM3
U V W
KM4 KM3
Z X Y

Q KM1 KM3 KM4


L2
Deux sens de rotation
Circuit de puissance Circuit de commande
L1 L2 L3
L1
Q Q F1

F2

S1

KM1 KM2

3KM1 3KM2
1KM2
S2 S3

RT 1KM1

2KM5 1KM3
1KM5

2KM2 2KM3
2KM1
U V W
KM4 KM3
Z X Y
L2 Q KM1 KM2 KM3 KM4 KM5

KM5 : Relais auxiliaire


B – 7 EXERCICES :

- Un moteur asynchrone triphasé 220 v, 50 Hz , absorbe un courant I = 20 A sous un facteur de puissance de 0,82 et tourne à la
fréquence de 1430 tr/mn. On néglige les pertes du stator ; calculer :

a – Le nombre de paires pôles p.

………………………………………………………………………………………………………………………………………….………………….

b – Le glissement g.

………………………………………………………………………………………………………………………………………….…………………

c – Le rendement η.

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

- Un moteur asynchrone triphasé porte les indications suivantes : 220v/380v , 50Hz , 720 tr/mn. Le moteur est alimenté par un
réseau de 220v ( 3 fils ). Déterminer :

A – Le couplage à réaliser, Justifier.

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

b – Le nombre de paires de pôles du stator p.

………………………………………………………………………………………………………………………………………….…………………

c – Le glissement g.

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………